• Le Baiser de Judas

    Après Je ne porte pas mon nom, voici la deuxième enquête de Dan Sommerdahl, qui endosse l’habit de détective amateur avec beaucoup de naturel, de fraîcheur et de spontanéité.

  • Le Onzième Pion

    Un élément vient perturber la belle soirée de Georg Stransky et sa famille : une pomme fracasse la vitre de la salle à manger et s’échoue sur le parquet. Ni traces du lanceur, ni mot l’accompagnant, elle finit dans la poubelle à compost. Le lendemain, Georg a disparu et on retrouve la pomme, mangée, dans la poubelle « normale ».

  • Betty

    Lorsqu’Arnaldur Indridason décide de quitter un temps Erlendur et ses adjoints, c’est pour s’atteler à un grand roman noir.

  • Le Chinois

    En attendant (croisons les doigts !) un hypothétique retour du Suédois dans le monde du polar avec un personnage de l’envergure de Wallander, le Seuil traduit Le Chinois, qui fut publié en Suède en 2008.

  • Le Projet Bleiberg

    L’une des deux histoires se déroule dans le camp de Stutthof, en Pologne, en 1942.

  • Le Projet Shiro

    L’originalité des thrillers de David S. Khara réside dans l’entrecoupement des époques et les références historiques évoquant les aspects terribles de la Seconde Guerre mondiale que sont les expériences médicales et bactériologiques, ainsi que leur poursuite à travers les programmes secrets de la guerre froide.

  • Remède mortel

    Si le second roman d’Harlan Coben, paru en 1991, est nettement marqué par son époque, il nous permet néanmoins de réfléchir aux évolutions de la société américaine et de la recherche médicale.

  • Satori

    En 1979, Trevanian (Rodney William Whitaker pour les intimes) publiait un roman au titre étrange, Shibumi, qui allait rapidement rencontrer le succès et gagner la famille enviée des romans dits cultes. Nous y suivions les aventures d’un étrange tueur à gages, Nicholai Hel, fils d’une aristocrate russe ayant fui les bolcheviques et d’un père allemand qu’il n’a pas connu ; polyglotte (il parle cinq langues), adepte du jeu de go et des arts martiaux, il combattait une mystérieuse société secrète, la Mother Company.

  • Chaleur blanche

    Vous en avez assez des polars mettant en scène des flics vissés au siège de leur bureau ? Vous voulez partir à l’autre bout du monde ? Lisez Chaleur blanche .

  • Cornes

    Depuis le meurtre brutal de sa petite amie – dont il est soupçonné à tort –, la vie d’Ig Perrish est un enfer, le jeune homme n’est plus que l’ombre de lui-même. Mieux vaut régner en Enfer qu’être esclave au Paradis, c’est du moins ce qu’il pense en s’apercevant un matin que deux cornes ont poussé sur son front.