Celle qui pleurait sous l’eau

Le nouveau polar très attendu de Niko Tackian est une fois de plus une réussite : entre les nouveaux locaux de la police judiciaire et les eaux pas si calmes d’une piscine parisienne, le lecteur a de quoi se régaler !

Par NATHALIE IRIS, Librairie Mots en marge, La Garenne-Colombes

Connexion requise